italie 94 maillot

Le parcours de ce tour cycliste sur route s’apparente à celui de la France. En 1973, le Tour d’Italie a traversé en une seule édition cinq pays (Belgique, Allemagne de l’Ouest, Luxembourg, France et Suisse) avant de revenir en Italie. Pour toute cette génération de joueurs italiens (Riva, Rivera, Mazzola) comme pour l’entraîneur Valcareggi, la coupe du monde 1974 organisée en Allemagne est l’ultime occasion de briller au niveau international. L’Italie ne brille pas non plus par sa présence lors des Championnats d’Europe des nations, qui prend à partir de 1960 la suite de la Coupe internationale. Lors de son entrée dans le tournoi, l’Italie réussit l’exploit de battre la Belgique 2 à 0 grâce à une rigueur tactique parfaite et une défense de fer conduite par la BBC de la Juventus (Barzagli, Chiellini et Bonucci). En 1973, le Belge écrase littéralement la concurrence en remportant son quatrième Giro et 6 des 13 étapes remportées par des Belges cette année-là.

Devancés de peu par les Pays-Bas et la Pologne, deux des meilleures sélections du moment, lors des éliminatoires de l’Euro 1976, les Azzurri réalisent deux ans plus tard un très honorable parcours lors de la Coupe du monde 1978. Pratiquant un beau football, elle surclasse ses trois adversaires du premier tour, la France, la Hongrie et surtout l’Argentine, sélection hôte et futur vainqueur du tournoi. Néanmoins, cette Coupe du monde mexicaine confirme bien, deux ans après la victoire de Rome, le retour au premier plan de la Squadra Azzurra. La compétition intervient un an après le drame de Superga, une des plus grandes tragédies dans l’histoire du sport italien au cours de laquelle disparaissent les joueurs du Grande Torino, vainqueur sans discontinuité du championnat italien de 1946 à 1949. Privée de ses meilleurs joueurs, l’Italie ne peut aligner une équipe compétitive et va alors connaître une longue période d’insuccès sur le plan international. En 1980 se déroule le scandale des paris corrompus dont fit partie plusieurs joueurs de la Nazionale, tels que Paolo Rossi et Bruno Giordano qui furent disqualifiés de l’équipe nationale et ne purent dont pas participer à l’Euro 1980, remporté par l’Allemagne de l’Ouest. L’entraîneur Vittorio Pozzo s’appuie sur neuf joueurs de la Juventus de Turin (on parle alors de la Nazio-Juve), dont les attaquants Giovanni Ferrari et Raimundo Orsi et le milieu Luis Monti qui a disputé la première Coupe du monde sous les couleurs argentines.

En parallèle l’Italie dispute avec l’Autriche, la Tchécoslovaquie, la Hongrie et la Suisse, la première édition de la Coupe internationale (appelée Coupe Antonín Švehla, du nom du premier ministre de la Tchécoslovaquie à l’origine du tournoi), organisée sous forme de championnat sur près de trois ans. En 2017, le Tour d’Italie célèbre sa centième édition. Les Italiens écartent facilement les États-Unis au premier tour (7-1) puis peinent face à l’Espagne en quart de finale à Florence. En 1932, Jacques Heim un Français, invente le premier maillot de bain deux pièces. Elle se défait de la Pologne en demi-finale (2-0, deux nouveaux buts de Rossi). Deux ans plus tard, la Squadra Azzurra se présente parmi les favoris à la Coupe du monde au Mexique, au même titre que le Brésil de Pelé et l’Angleterre de Bobby Charlton, tenante du titre. Le succès européen des clubs italiens sur la scène européenne (l’AC Milan de Nereo Rocco remporte notamment la Coupe des clubs champions européens en 1963 et 1969, l’Inter Milan d’Helenio Herrera en 1964 et 1965) bénéficie progressivement à l’équipe nationale. Que ce soit lors des matches de l’équipe nationale à domicile, mais surtout lors des rencontres à l’étranger, où les tifosi présents sur les gradins sont essentiellement des immigrés italiens.

Les motifs présents sur la tunique rappellent cette période faste de l’histoire italienne. Outre l’entraîneur Pozzo, Giuseppe Meazza et Giovanni Ferrari sont toujours présents et forment avec l’attaquant de la Lazio Silvio Piola une ligne d’attaque redoutable. Le passo Pordoi et le Falzarego firent leur apparition en 1940 : Bartali, une fois encore, les escalada en tête, alors que Coppi détenait le maillot rose. Pour la première fois en 1980, le Championnat d’Europe se joue sur une véritable phase finale, opposant huit équipes. En effet, Balmamion termine second à 1 minute 30 et effectue une grosse remontée au classement général qui lui permettra de revêtir le maillot rose le lendemain et de le conserver jusqu’à Milan. Au second tour, elle neutralise l’Allemagne, tenante du titre, bat l’Autriche avant de s’incliner lors du match décisif face aux Pays-Bas de Ernst Happel, qui ont déployé pendant la compétition un football de rêve. Pour voir les autres maillots de football de la coupe du monde 2018, c’est ici. Lors de la Coupe du monde 1962, la Squadra Azzurra tombe dans un groupe relevé avec la Suisse, l’Allemagne de l’Ouest et le pays organisateur, le Chili. L’année suivante, la Nazionale confirme sa position de meilleure équipe du monde en remportant la médaille d’or aux Jeux olympiques de Berlin.

Pour plus de détails sur maillot italie euro 2021 visitez notre site Web.